Ecran Village

Cinéma associatif à Vernoux, Lamastre, St Jean Chambre et Chalencon (07)

 

Du 11 au 17 janvier 18 janvier, 2012

Classé dans : Archives — Moïse @ 17:15

LE HAVRE

Du 11 au 17 janvier dans Archives affiche-le-havre
Film de Aki Kaurismäki (comédie dramatique – France / Finlande – 2011 – 1h33)
Avec Jean-Pierre Darroussin, André Wilms, Kati Outinen, Blondin Miguel, Evelyne Didi…

Au Havre, Marcel Marx est cireur de chaussures. Il parle comme Louis Jouvet. Il travaille à la sortie de la gare SNCF et a pour copain Chang, un sans-papiers chinois qui ne l’est pas, puisqu’il est Vietnamien??? Marcel vit avec Arletty. Le soir, après sa journée, il boit l’apéro sur le zinc du Moderne chez madame Claire. Jamais plus de deux verres, sauf quand Claire paye sa tournée alors Marcel dit que c’est pas de refus. Chez Claire il y a un flipper mécanique et des lamaneurs en casquette de cap-horniers qui passent la journée sur des banquettes en moleskine. Marcel a une chienne prophétique qui prédit l’avenir en remuant les oreilles ou la queue et qui tient un rôle essentiel. La vie de Marcel va prendre un tour biblique. Il rencontre le jeune Idrissa échappé d’un conteneur au moment où la police l’ouvre avec un pied-de-biche. Le commissaire Monet, qui a dû marcher un temps au Cinzano et à la Suze-cassis, doulos vissé sur le crâne, dit : «Ne tirez pas, c’est un gosse». Marcel, lui, va s’employer à cacher Idrissa et à retrouver sa parentèle à Calais en montant dans un vieux Saviem. Il doit rassembler une forte somme pour assurer le passage d’Idrissa de l’autre côte de la Manche. Mais où trouver la thune ? C’est là qu’intervient le rock’n’roll et c’est ici que Kaurismäki se transforme en conteur hindou. Il sort Little Bob, l’Elvis Presley du Havre, de sa semi-retraite pour un concert afin de payer le passeur. Le bien et le mal se battent comme dans un western. Les apôtres de la fraternité habitent entre le quai des brumes et un quartier à poésie fanée. Serviteur de l’administration française, le commissaire Darroussin s’oppose au délateur FN, Jean-Pierre Léaud. La présence de Pierre Etaix souligne que le cinéaste finlandais dénonce la barbarie des temps modernes sur un ton proche de Chaplin, Tati et Prévert. Cinéaste humaniste traquant la moindre lumière des faubourgs, Kaurismäki traite le problème des demandeurs d’asile sur un ton burlesque et nostalgique. Le réalisateur est le champion des choses incroyables qui nous dit que nous sommes faits pour l’impossible : aimer et combattre. On voit des choses qui dépassent l’homme : des bagnoles des années 50-60, des guéridons, des transistors, des boîtes à couture, une guérison miraculeuse et un chien qui parle mais qu’on n’entend pas. On monte dans une sorte de pays inconnu en troisième classe et on finit dans un wagon de première. Ode à la liberté et à la solidarité aussi tendre que drôle, aux images et à l’interprétation aussi maîtrisées que superbes, à la nostalgie et à l’optimisme revendiqués… Cette nouvelle déclaration d’amour au cinéma et à l’espérance d’Aki Kaurismäki est peut-être sa plus belle. Le Havre est un film qui redonne du courage, un conte parfait, que l’on recommande vivement aux grands comme aux petits spectateurs.

Film précédé d’un court métrage:

KWIZ

Film de Renaud Callebaut (comédie  – Belgique – 2006 – 0h05)

Armées de téléphones portables, deux femmes d’âge respectable se livrent à un test de connaissance impitoyable dans la salle d’attente d’une clinique. Pour ne pas perdre la face, jusqu’où iront-elles ?


Lamastre
(centre culturel) :

jeudi 12 janvier à 21h

vendredi 13 janvier
21h

Vernoux (salle du lac) :
samedi 14 janvier à 17h & 21h
lundi 16 janvier à 21h

Chalencon (salle polyvalente) :
dimanche 15 janvier à 20h30

St Jean Chambre (espace Balmont) :
mardi 17 janvier à 20h30

 

 

Commenter

 
 

loladu84mdr |
shaolin13 |
Silyvor Movie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PHILIPPE PINSON - ...
| Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX