Ecran Village

Cinéma associatif à Vernoux, Lamastre, St Jean Chambre et Chalencon (07)

 

Du 22 au 28 février (2 films) 29 février, 2012

Classé dans : Archives — Moïse @ 11:00

17 FILLES

Du 22 au 28 février (2 films) dans Archives affiche-17-filles
Film de Délphine et Muriel Coulin (Comédie dramatique – France – 2011 – 1h27)
Avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran, Esther Garrell, Solène Rigot…

Dans une petite ville au bord de l’océan, dix-sept adolescentes d’un même lycée breton prennent ensemble une décision inattendue et incompréhensible aux yeux des garçons et des adultes : elles décident de tomber enceintes en même temps. Inspiré d’un fait divers survenu dans un campus américain, réacclimaté aux côtes venteuses de la Bretagne, 17 filles décrit en effet l’entêtement d’une lycéenne à garder un bébé issu d’un “accident de capote”. Puis le sidérant effet de contagion qui se propage dans le bahut et conduit seize autres filles à se retrouver elles aussi enceintes. Pour celles qui l’accomplissent, c’est un geste de révolte, une envie de couper le cordon avec la famille, une façon de devenir précocement adultes. Pour leur entourage, (parents, personnel scolaire), c’est au contraire faire le choix de l’aliénation, se priver d’études qui leur permettraient éventuellement de s’affranchir de leur milieu social plus ou moins modeste. Entre les rêveries des adolescentes (qui s’imaginent vivre en communauté, élever leurs bébés toutes ensemble…) et les protestations aguerries des parents, le film ne tranche pas tout à fait mais ne dissimule pas son empathie pour les premières. Il y a quelque chose d’incompréhensible dans ce geste. Et c’est précisément parce que tous ceux qui n’appartiennent pas à cette communauté n’y entendent rien que c’est un vrai geste de révolte. Une révolte, douce mais têtue, que les sœurs Coulin filment de façon lyrique, en faisant danser les corps de leurs petites amazones, en saturant la bande-son d’hymnes néopunk, en rendant compte avec justesse de l’ivresse propre aux adolescents de décider pour la première fois quelque chose de crucial pour eux-mêmes. Ce que veulent faire les filles avant tout, c’est quelque chose ensemble. Delphine et Muriel Coulin, deux sœurs issues du documentaire, elles, ont fait un film. Leur premier bébé. Une vraie réussite. On leur en souhaite beaucoup d’autres. Un film sensible et plein d’allant.

 

Film précédé d’un court métrage:

UNE LEçON PARTICULIÈRE

un film de Raphaël Chevènement (Comédie sentimentale – France – 2007 – 0h10)

Cyril, dix-sept ans, prend un cours particulier de français avec Eva, vingt-sept ans. Ils étudient un poème d’amour de Victor Hugo.

 

Lamastre (centre culturel) :
jeudi 23 février à 21h

vendredi 24 février
21h

Vernoux (salle du lac) :
dimanche 26 février à 17h
lundi 27 février à 21h

Chalencon (salle polyvalente) :
dimanche 26 février à 20h30

St Jean Chambre (espace Balmont) :
mardi 27 février à 20h30

 

OXYGÈNE

affiche-oxyg%C3%A8ne dans Archives
Film de Hans Van Nuffel (Drame – Belgique / Canada – 2011 – 1h38 – V.F.)
Avec Stef Aerts, Marie Vinck, Wouter Hendrickx …
Film projeté dans le cadre d’une soirée citoyenne mise en place par le LEPAP de Lamastre
Le thème de cette première soirée est la santé. Le film sera suivit d’un débat.

Comme Lucas, son frère aîné, Tom est atteint d’une maladie génétique qui détruit ses poumons. En révolte contre son entourage et pour conjurer son espérance de vie réduite, Tom fréquente une bande de petits délinquants et vit intensément chaque minute de sa vie. Pourtant, à l’hôpital Tom est séduit par l’optimisme de Xavier qui souffre comme lui et il succombe à l’humour dévastateur d’Éline, une jeune patiente confinée en chambre d’isolement. Cette double rencontre va donner à Tom un nouveau sens à sa vie.  Au-delà de la maladie (la fibrose kystique, une maladie génétique qui s’attaque aux poumons), le récit propose le portrait d’un adolescent qui, confronté à la mort, passe du morveux qui grille sa vie au jeune adulte rattrapé par sa conscience et obsédé par ce qu’il va laisser aux autres. Les questions qui en découlent sont moins mièvres que cruelles : quel est la part d’espoir lorsque tout est condamné à l’avance? Est-il possible de vivre une histoire d’amour?  Au contact des autres malades, dont Xavier qui devient à la fois son rival, son frère de substitution et son double, l’adolescent réalise le coût d’une vie et oublie ses caprices. Alors qu’il aurait tellement été facile avec un pareil sujet de sortir les violons et d’enfoncer les doigts dans les yeux, Hans Van Nuffel ne sombre pas dans la moralisation et réussit à générer une vraie émotion. Avec une totale discrétion, il s’impose comme l’une des promesses du cinéma flamand.

Lamastre (centre culturel) :
mardi 28 février à 19h


 

Commenter

 
 

loladu84mdr |
shaolin13 |
Silyvor Movie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PHILIPPE PINSON - ...
| Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX