Ecran Village

Cinéma associatif à Vernoux, Lamastre, St Jean Chambre et Chalencon (07)

 

Du 29 août au 04 septembre 4 septembre, 2012

Classé dans : Archives — Moïse @ 15:13

THE DARK KNIGHT RISES

Du 29 août au 04 septembre dans Archives AFFICHE-THE-DARK-KNIGHT-RISE
Film de Christopher Nolan (Action / Thriller – USA / UK – 2012 – 2h44 – V.F.)
Avec Christian Bale, Gary Oldman, Tom Hardy, Marion Cotillard, Morgan Freeman …

Cela fait 8 ans que Batman a été accusé à tort des crimes commis par l’ex-procureur Harvey Dent et exilé de Gotham City. Mais aujourd’hui, la ville est mise à feu et à sang par un criminel de guerre sociopathe : l’impitoyable Bane. Bruce Wayne se résoudra-t-il à renfiler le costume de l’homme-chauve-souris pour sauver ceux qui l’ont abandonné ? Et d’ailleurs, en qui peut-il faire confiance, entre ses vieux amis et les nouvelles femmes mystérieuses qui l’entourent ? Le film est impressionnant et d’une densité folle : touffu, feuilletonesque, proliférant, tressant les trajets de près d’une dizaine de personnages, crapahutant entre la ville et le désert, le passé et le présent, comme si le réalisateur voulait contracter la puissance narrative d’une série dans le format d’un long métrage. Terrassant! L’ouverture du film marque l’entrée en scène de Bane, nouveau superméchant issu des mutations des comics Batman dans les années 1990, mastodonte à la bouche greffée d’une sorte d’usine à gaz métallique d’où s’échappe une voix de lord anglais. Bane n’est pas le Joker. Il n’est pas là pour rire. Il est une sorte de boucher post-11-Septembre. Un type à la force colossale et nihiliste. Une puissance de destruction à l’état pur, qui entraîne le film vers un horizon apocalyptique. Une suite de scènes spectaculaires qui trouve sa plus grande réussite dans l’implosion de Gotham City, aspirée par son propre sous-sol, s’imposant comme une des images les plus frappantes que le cinéma ait produites ces dernières années. Gotam City est une ville du XXIe siècle, prospère, brillant des feux du capitalisme triomphant. En mettant en scène son effondrement, le cinéaste offre une représentation monstrueuse mais saisissante de l’époque actuelle, dans laquelle la crise endémique du système capitaliste et la terreur qu’inspirent les cataclysmes, qu’ils soient naturels ou chimiques, apparaissent comme les deux versants d’une même réalité. The Dark Kight Rises ne se limite pas à ces prouesses de mise en scène. Fortement inspiré, comme le film précédent, de la bande dessinée The Dark Kinight Returns, de Frank Miller, le film récupère son personnage alors qu’il a dépassé l’âge de la retraite des superhéros. Bruce Wayne a les traits tirés, il marche avec une canne. Depuis que Batman a tué Double-Face, huit ans plus tôt, nettoyant la ville du crime qui la gangrenait, son double super-héroïque n’a plus repris du service, et la mort de Rachel, sa bien-aimée, lui a ôté sa dernière raison de vivre. L’enjeu de sa remise en selle, et du combat épique qui va l’opposer à Bane, peut ainsi se résumer à celui d’un retour d’une libido que de trop longues années de sécurité et de prospérité avaient anéantie. Gagnant en puissance, perdant en étrangeté, ce troisième volet consolidera sans doute le magistère de Nolan à Hollywood. Rare metteur en scène ayant réussi à conjuguer les exigences du blockbuster à des ambitions artistiques et intellectuelles, Nolan achève de façon magistrale la trilogie entamée par « Batman Begins ».

Lamastre (centre culturel) :
jeudi 30 août à 18h

vendredi 31 août
à 21h

Vernoux (salle du lac) :
samedi 01 septembre à 17h & 21h
lundi 03 septembre à 21h

Chalencon (salle polyvalente) :
dimanche 02 septembre à 20h30

St Jean Chambre (espace Balmont) :
mardi 04 septembre à 20h30

 

 

Commenter

 
 

loladu84mdr |
shaolin13 |
Silyvor Movie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PHILIPPE PINSON - ...
| Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX